United Nations 2016 - December 13 - Pedagogy, Travel and Tourism for (...)

High Level Workshop See detailled presentation

United Nations 2016 - December 13 - Pedagogy, Travel and Tourism for (...)

High Level Workshop See detailled presentation

Minutes from the 2016 conference:

International Annual Conference on the Pedagogy, Travel and Tourism for Peace and Development
December 12-16, 2016
United Nations, Geneva, Switzerland

Here is the page of Minutes of a former Conference. To see the Program of this year, please look on this Program of Conference

Tuesday December 13, 2016
from 14:30 to 18:00

Presentations were in both English and French. Debates and questions were organized in both English and French.

Leading Projects of Education to Science and Citizen Sciences since 1992, and creating 1st Participatory Researches Camps in 2004, the NGO Objective Sciences International have the Special Consultative Status to United Nations. Active in all continents, the NGO organize every year, since 2012, the International Annual Conference on Rights of Nature in United Nations, at which one participate all Governments actives in this domain or interested by these works. From 2016, and every year, OSI organize into the heart of the United Nations hemicycle the International Annual Conference on Tourism and Travel for Sustainable Development, in order to allow all the actors and operators in these domains to exchange, meet and share directly and at the largest international level.

Fair Tourism

Operators of Tourism, Smart Traveling and Alternative Pedagogy who exchange already at national and continental levels (Europe, America, Asia, Africa, Middle-East...) and who desire to exchange together, and share practices and solutions, at the world level, meet together at the Annual International Conference organized in the United Nations.


EcoTourism/Travel/Tourism Future/ Sustainable Development

Several public or associative organizations that are active in the domain of Tourism, federated or organized, at the international level. The main national actors, the federations, and the specific operators, organized presently at the international level, and are called to meet annually at the end of the civil year, at the International Annual Conference on Sustainable Development of Tourism, at United Nations, in Geneva.

This annual space of sharing results and pooling of skills, allow to the actors of the domain to exchange practices, solutions, ideas, needs.

Your Annual Exchanges Resource

In the following of the national and continental meetings that are organized in each country and continent by the local federation, this International Annual Conference at United Nations allow the actors to implement in consultation, or to inform mutually, of progress and actions they lead during the year, or that they have in project.

The participants at this Conference were:

  • Local and regional actors of different countries
  • Thematic Actors by disciplines
  • Regional or national federations
  • Thematic Federations, by disciplines
  • Large Institutions of Tourism
  • Travel agencies
  • Government departments (Tourism, Education, Research, Environment, Industry ...) and international associations of Ministries
  • Specialized Journalists (tourism, science, environment, education, sustainable development ...)
  • UN agencies (UNDP, UNEP ...)

Subjects on the agenda of December 2016 were:

  • Sustainable Tourism Development
  • Tourism as a social agent (poverty reduction, peace maker)
  • Travel 3.0
  • Tourism: a tool for Science Development (promote scientific and educational activities towards the advancement of common man’s life by improving the theory and practice of various disciplines and sectors of Tourism and Transport and many more)
  • Hospitality and Tourism
  • Sustainable development policies and Tourism
  • The Sharing Economy and Tourism
  • New types of Sustainable Tourism
  • Sustainable Tourism management and marketing
  • Sustainability Trends in the Industry

Detailed Program

Exchanges between stakeholders of the meeting will happen in a round table between speakers and debates with the audience of the Assembly.

Organiser : NGO Objective Sciences International, Geneva
Chairman : Thomas EGLI, President of Objective Sciences International
Moderators : Christa MUTH, Professor at the University of Applied Sciences Western Switzerland

14:00 – Opening of the Conference

14:00
Welcome

14:30 - Introduction


14:30 - 15’
Opening Remarks
Recall of concepts of the International Annual Conference
Thomas EGLI, President of the NGO Objective Sciences International


Sub-group 1

Tourisme durable, pour une collaboration à l’échelle mondiale des acteurs du tourisme

Le tourisme durable n’est pas qu’une question d’engagement des acteurs du Nord ou des acteurs du Sud. Il s’agit d’un engagement croisé, transversal de tous les acteurs de l’industrie du tourisme du Nord au Sud et de l’intégration des enjeux du développement durable au service des ODDs. Ainsi, collectivités locales, tour-opérateurs, structures réceptives, hébergements, ministères, institutions internationales, société civile et voyageurs ont tous un rôle fort à jouer afin de faire que le tourisme devienne un outil au service de la rencontre, de l’interculturalité, de la diplomatie, du développement économique local et de valorisation sans destruction de la nature.
Cet équilibre est fragile. Capitalisme libéral, changement climatique, folklorisation des coutumes, destruction de la nature, asservissement de l’Homme, etc. sont des enjeux majeurs sur lesquelles les acteurs du tourisme doivent s’engager à haut niveau.
A travers sa présentation intégrant des exemples concrets portés par des acteurs engagés des 5 continents, Guillaume Cromer, président de l’association Acteurs du Tourisme Durable, regroupant une centaine de professionnels de tout type en France et fondateur de la Coalition Internationale pour un Tourisme Responsable & du cabinet d’ingénierie ID-Tourism, montrera de manière positive la nécessaire collaboration entre les acteurs du tourisme du monde entier au service d’un tourisme durable à l’échelle mondiale.
Guillaume Cromer, president Acteurs du Tourisme Durable & consultant international en tourisme durable ID-Tourism, www.id-tourisme.fr

Presentation - Guillaume Cromer

The tourism as a business and strategy for the development of the local economic

Some proposal as sharing of wining practices :
Tourism Concept
Tourism Law in Colombia, Public Policy of Tourism in Meta, Plan Meta 5
What is a Touristic Product?
15 Key factors to create a Touristic Product
Factors that potentiate the tourism
Workplace Scope
Gain for the Community
Sponsor Plan
Do I really know where I live?
Workshop
Classification and categorization of attractions
Proposal and vision for 2020.
Mr Angel GIOVANY, Villavicencio, Meta – Colombia, Social Communicator and Journalist, Specialist in Rural Tourism Administration, Announcer and Radio /TV, Producer, Events Organizer, Business Developer, Mipyme Advisor, Director of www.qdestino.com, Director of AVENTURA EXTREMA COLOMBIA, President and Co-founder of ATRAE LLANOS, Tourism Advisor, Tour guide of Sports and Adventures

Presentation - Angel Giovany
https://prezi.com/-g8atmapmrgq/el-turismo-como-negocio-y-estrategia-para-el-desarrollo-econ/

Sub-group 2

Les relations interculturelles dans le cadre du tourisme chez l’habitant

Diplômé en tourisme de l’Université San Antonio Abad de Cusco, Mr Ronny PEÑA a exercé dans tous les domaines liés à la profession : guidage, accompagnement, hôtellerie, planification touristique et enseignement. Mais ce qui l’a le plus enthousiasmé a été le travail de collaboration à des projets de tourisme chez l’habitant. Il a participé à la création de plusieurs de ces projets, où il a pu observer les failles comme la réussite. Aujourd’hui, il s’implique dans le tourisme par le biais d’une activité imprésariale et il est l’auteur de nouveaux projets de tourisme chez l’habitant inclus dans des circuits complets qui connaissent déjà un franc succès. Ainsi, il peut affirmer que l’expérience pratique qu’il a acquise sur le terrain l’a aidé à comprendre et à chercher un équilibre entre la demande touristique et l’offre local sans devoir rompre certains aspects de base du développement.

Plus de détails

D’après moi, on s’est beaucoup concentré sur la formation des populations réceptives aux notions de service et d’attention aux clients, puis on s’est efforcé d’amener des visiteurs étrangers au sein de ces communautés désireuses de développer le tourisme chez elles. Cependant, on a encore peu pris en compte les facteurs qui facilitent les relations interculturelles.
De par ma connaissance empirique dans ce domaine, j’observe que les expériences d’échange les plus profondes entre visiteurs et populations locales sont celles qui impliquent que le locuteur (le guide) n’a pas seulement la faculté de traduire ce qui se dit, mais aussi de maîtriser les rapports entre différentes cultures.
Malheureusement, les institutions éducatives du tourisme au Pérou font rarement mention de l’enjeu que représente l’interculturalité dans ce genre de situation. Cette carence de notre système éducatif m’a poussé à donner des cours et des ateliers en diverses occasions. Cependant, du fait de son aspect novateur et encore peu connu, ce thème de travail n’a pas touché la sensibilité des institutions académiques locales et c’est pour cette raison que je place désormais mes espoirs dans les rencontres telles que celle que vous encouragez afin de sensibiliser les responsables de la gestion académique.

RESUMÉ
Pour résumer ce qui est exposé ci-dessus, il est intéressant de souligner que les acteurs du tourisme chez l’habitant ne se limitent pas au TOURISTE, AU RÉCEPTEUR LOCAL, À L’EXPÉRIENCE, À L’ATTRAIT TOURISTIQUE ET AU GUIDE TOURISTIQUE. Il faut prendre également en compte des facteurs externes qui jouent un rôle important dans le bon déroulement de l’expérience touristique :

  • La sensibilité culturelle du visiteur
  • La sensibilité culturelle du récepteur
  • La formation intellectuelle et culturelle du guide touristique
  • Les habitants qui const ituent l’entourage du récepteur
  • La famille du guide touristique et des récepteurs, etc.
    Chacun de ces éléments mérite d’être traité, étudié et pris en compte afin de pouvoir trouver un point de NON AGRESSION culturelle envers les milieux qui subissent inévitablement une transformation économique et sociale. C’est pour cette raison que j’étudie et tente de définir les éléments théoriques qui pourraient constituer la base d’un enseignement et d’une formation INTERCULTURELLE, non seulement des acteurs locaux, mais aussi et surtout du médiateur (guide touristique) qui, selon moi, est un acteur indispensable, pour les raisons suivantes :
  • Il connaît son environnement local et comprend presque parfaitement les comportements, les traditions, les formes de communication et la vision philosophique de sa localité.
  • De par sa connaissa nce empirique, il approche et comprend les formes culturelles des personnes étrangères qui sont à la recherche de contact culturel et social.
  • En général, il parle les deux langues. De ce fait, il maîtrise les éléments culturels innés de la langue et devient la seule personne capable d’éviter raccourcit et malentendus entre visiteurs et récepteurs.
  • De par son statut socio-économique situé généralement au-dessus de la moyenne, il adopte plus facilement un comportement neutre vis-à-vis des deux parties.
  • Au vu du développement croissant de ce genre de tourisme, et de la saisonnalité de la fréquentation touristique, le guide est celui qui montre le plus d’enthousiasme à encourager un développement équilibré permettant aux acteurs locaux de conserver par ailleurs d’autres activités à caractère plus régulier.

PROGRAMME
1. INTRODUCTION À L’INTERCULTURALITÉ
Dans cette première partie de l’exposé seront présentés simplement mais précisément les concepts de base qui nous aideront à comprendre le thème central.
On empruntera des concepts proposés par divers auteurs pour mettre en valeur ceux qui auront un lien avec l’objet d’étude. On cherchera également à sensibiliser l’auditoire à des phrases empruntées à des acteurs locaux du tourisme chez l’habitant afin d’élargir le panorama conceptuel. Pour cela, on donnera les définitions de :
1.1. Culture
1.2. Multiculturalité
1.3. Ethnocentrisme
1.4. Relativisme culturel
1.5. Identité culturelle
1.6. Interculturalité
2. NIVEAUX PROPOSÉS POUR L’INTERCULTURALITÉ DANS LE TOURISME
Dans cette partie de l’exposé seront proposés les différents niveaux qui constituent le processus normal de consolidation d’un cadre interculturel propice à l’introduction d’expériences touristiques, sans peur de porter dommage aux populations réceptives. Cette préparation devrait constituer une étape obligatoire à l’obtention d’un climat propice qui permettrait d’éviter les erreurs tant des visiteurs que des populations réceptives et du guide. Ces différents niveaux pourraient être présentés comme suit :

  • La culture comme élément de consolidation des rapports entre visiteurs et populations réceptives.
  • La multiculturalité comme concept de diversité et base de la compréhension et du respect entre les acteurs du tourisme chez l’habitant.
  • L’éducation à l’interculturalité, offerte de façon permanente et durable aux différents acteurs locaux comme aux intermédiaires, ceux-ci étant les acteurs permanents du tourisme chez l’habitant.
  • La consolidation de l’identité culturelle dans le but de ne pas rompre le déroulement normal des traditions, du mode de vie (dont la langue fait partie), des coutumes et des formes sociales de communication.
  • Le processus normal d’une relation interculturelle entre les visiteurs et les acteurs locaux avec l’aide indispensable de l’intermédiaire qui a été préalablement formé au thème spécifique sur lequel il est décidé de travailler.
    3. PROPOSITION DE PROCESSUS INTERCULTUREL DANS LE DOMAINE DU TOURISME CHEZ L’HABITANT.
    Sont établis, sur la base de l’expérience, les moments potentiels de contact - qui mériteraient une étude plus profonde - que l’on présentera ici séparément pour déterminer une base hypothétique :
    3.1. CONTACT DU TOURISTE AVEC LA POPULATION LOCALE :
    3.1.1. CONTACT DIRECT
    On pensait il y a encore peu que le simple rapport permanent entre les groupes sociaux suffisait à créer un environnement positif de développement et de compréhension culturels. Cependant, les études menées dans différents lieux touristiques ont démontré le contraire. On sait désormais que ce genre de rapports accentue la croyance en les stéréotypes selon lesquels le touriste génère de l’argent facile et le local est perçu comme un être exotique.
    3.1.2. CONTACT AVEC L’AIDE DE L’INTERMÉDIAIRE – GUIDE TOURISTIQUE
    On remarque que l’intervention du guide local comme intermédiaire et connaisseur des thèmes liés à l’interculturalité permet une meilleure gestion des relations entre les acteurs locaux et les visiteurs.
    3.2. LE GUIDE TOURISTIQUE COMME INTERMÉDIAIRE ENTRE LES VISITEURS ET LES ACTEURS LOCAUX.
    3.2.1. CONDITIONS DE BASE REQUISES POUR UNE BONNE EXPÉRIENCE
    On sait qu’il existe plusieurs facteurs conditionnant des relations intergroupales positives et peu choquantes. Ces conditions peuvent être les suivantes :
  • Les membres des groupes qui interagissent doivent posséder un même statut.
  • Le contact intergroupal doit être agréable et satisfaisant.
  • Le contact doit avoir une nature intime, plus qu’ordinaire.
  • Les membres des deux groupes doivent partager un même objectif.
  • Il doit se produire une coopération intergroupale.
  • L’attitude première d’un groupe envers l’autre ne doit pas être négative.
  • Il existe une autorité et/ou un climat favorable au contact intergroupal.
    La plupart de ces conditions sont plus facilement gérables par l’intermédiaire, du fait du contact permanent qu’il entretient avec les deux groupes. Ce pourquoi ces éléments doivent faire partie de la formation de l’intermédiaire qui parviendra ainsi à créer un environnement propice à la relation interculturelle.
    3.2.2. PROCESSUS DE CONTACT ENTRE LE TOURISTE ET LA MÉDIATEUR – GUIDE TOURISTIQUE
    On peut mettre en évidence quatre temps, analysés ici individuellement, qui n’ont pas d’ordre chronologique déterminé :
    3.2.2.1. LE SERVICE COMME ÉLÉMENT ESSENTIEL DU TOURISME
  • Le touriste a payé pour un service qu’il exige.
  • Le guide se soumet à des règles de courtoisie imposées par son travail.
    3.2.2.2. COMMUNICATION ENTRE CELUI QUI VISITE ET CELUI QUI SERT
  • Le guide est celui qui l’impulse.
  • Le touriste décide ou non de communiquer.
    3.2.2.3. LE LEADERSHIP REVIENT AU MÉDIATEUR – GUIDE TOURISTIQUE
  • Le guide est un dirigeant imposé
  • Le client accepte ou non le leadership du guide
    3.2.2.4. INTERCULTURALITÉ
  • Les deux groupes sont conscients de la temporalité.
  • La spontanéité peut se consolider avec le temps.
  • Le déséquilibre culturel s’accentue positivement ou négativement.
    3.2.3. LE GUIDE COMME MÉDIATEUR CULTUREL
    De part l’expérience acquise, j’ai pu mettre en évidence trois points importants : le premier est le point de départ du guide, constitué par une formation académique inadaptée. Le deuxième point est l’apprentissage empirique et de l’acceptation mutuelle positive entre le guide et le visiteur, mais avec la création de préjugés négatifs à l’encontre des populations locales. Enfin, le troisième point est la relation générée entre les acteurs locaux et leur entourage familial et social.
    Voici quelques éléments d’ordre général développés dans l’exposé :
    3.2.3.1. POINT DE DÉPART DU MÉDIATEUR CULTUREL
  • Apprentissage multiculturel faible ou inexistant.
  • Nécessité d’apprentissage d’une langue étrangère.
  • Manque de connaissances interculturelles.
    3.2.3.2. APPRENTISSAGE EMPIRIQUE DU MÉDIATEUR AU CONTACT DES VISITEURS ET ACCEPTATION POSITIVE DE LA CULTURE ÉTRANGÈRE
  • Intériorisation de la langue et de la culture par obligation.
  • Recherche d’un statut socio-économique supérieur.
  • Accentuation de la différence culturelle et subordination à la culture étrangère.
  • Acceptation culturelle de l’étranger.
  • Rejet inconscient de sa propre culture et/ou des formes culturelles innées.
    3.2.3.3. RELATION POSITIVE DU MÉDIATEUR AVEC LA POPULATION LOCALE ET RELATION NÉGATIVE AVEC LES VISITEURS
  • Le guide est familiarisé avec sa langue maternelle.
  • Il reconnaît facilement son milieu socio-économique.
  • Son identité de résident s’accentue du fait qu’il se sent plus à l’aise face à un groupe de visiteurs étrangers culturellement.
  • Rejet de la culture étrangère et processus initial de mauvaises pratiques touristiques.
    3.2.4. PROPOSITION DE CONDITIONS DE BASE POUR UNE BONNE RELATION INTERCULTURELLE
    3.2.4.1. FORMATION IDÉALE ET CONSTANTE DU GUIDE
  • Reconnaissance culturelle et convergence entre les groupes
  • Connaissance de chaque culture comme apport complémentaire
  • Introduction de règles de convivialité mutuelles
  • Reconnaissance des institutions culturelles pour les mettre en relation les unes aux autres
  • Valeurs innées à chaque sexe qui doivent être transmises et enseignées
  • Connaissance profonde de l’interculturalité
    3.2.4.2. FORMATION ALTERNATIVE DU TOURISTE
  • Acceptation de la multiculturalité
  • La communication gestuelle ou orale dans le respect de la culture résidente
  • Respect des règles locales
  • Connaissance basique de l’interculturalité
    3.2.4.3. FORMATION IDÉALE ET CONSTANTE DU RÉSIDENT
  • Reconnaissance de sa culture et de son identité.
  • Connaissance du service comme élément initial de contact.
  • Reconnaissance des codes de communication gestuels et oraux.
  • Connaissance profonde de l’interculturalité.
    3.3. LA RELATION INTERCULTURELLE ENTRE LE MÉDIATEUR, LES ACTEURS LOCAUX ET LEUR ENTOURRAGE FAMILIAL ET SOCIAL
    Nous voilà en présence d’un thème plus exogène au thème central des relations interculturelles : il s’agit des relations qui se créent entre le médiateur/guide de tourisme, les acteurs locaux et les familles et leur entourage respectif. Voici quelques propositions simples de formes de contact qui mériteraient elles aussi d’être étudiées plus sérieusement. Le plus important reste de les identifier et de proposer les premières bases hypothétiques de quelques phénomènes observés pendant l’activité touristique. Ces relations peuvent être les suivantes :
    3.4. RELATION ENTRE LES ACTEURS LOCAUX OU MÉDIATEURS ET LEURS PRESTATAIRES DE SERVICE LOCAUX, relation qui est plus supportable puisque les deux parties sont immergées dans la même activité. Cependant, les différences socio-culturelles entre ces acteurs ont provoqué de nouveaux conflits d’identités et de rapports.
    3.5. RELATION ENTRE LES ACTEURS LOCAUX OU LE MÉDIATEUR ET LA SOCIÉTÉ AMBIANTE
    On observe que le professionnel ou acteur du tourisme connaît des changements d’attitude et de comportement, conséquences d’une soumission prolongée à des paramètres internationaux : naissent ainsi de nouveaux conflits culturels entre son entourage et lui-même.
    3.6. RELATION ENTRE LES ACTEURS LOCAUX OU MÉDIATEURS ET LEUR ENTOURRAGE FAMILIAL
    De manière plus spécifique, le phénomène précédemment décrit est observé, entraînant des changements d’attitude d’ordre individuel chez les acteurs locaux ou médiateur par rapport à leur entourage proche.


Mr Ronny PEÑA, Pérou, LACITEDOR VIAJES Y TURISMO, www.lacitedor.com

Presentation - Ronny Pena

L’Art comme forme de Voyage pédagogique

Le voyage étant sujet au déplacement et la pédagogie à la science de l’éducation qui englobe l’initiation à la connaissance et à l’enseignement, l’art est au voyage, ce que la pédagogie est à l’éducation.
Le thème sera abordé en deux phases :

  1. l’Art entre le moi et l’univers.
  2. l’Action pédagogique de l’art.

L’Art ne se situe pas en dehors de la vie, il est né d’une impulsion naturelle, d’un voyage de l’au-delà, sa loi fondamentale est le rythme, comme dans la nature. Tout est lié dans un processus dynamique aboutissant à l’harmonie. l’Harmonie n’est pas statique, mais pédagogie inclusive.
L’Art est en définitif, le moment de l’extériorité, il dévoile la vérité elle-même. La finalité de l’art est l’enseignement et l’apprentissage de notre voyage intérieur.
Francis MBELLA, France, Peintre-Philosophe, Créateur et Interprète en Arts et Lettres, Conseiller en gestion et sauvegarde du Patrimoine culturel, Président de Art Reflex International

Presentation - Francis Mbella

Establishment of the Biosphere Reserve in the Pacific Chocoano-Colombia - Sustainable development in the Chucheros Community Council Pacifico Valle-Caucano- Colombia - Promotion of the social and integral development of the inhabitants of the Colombian Pacific
Establishment of the biosphere reserve in the Colombian Pacific
Conservation, research, education and development
Sustainable tourism development in the community council of chucheros, natural reserve.
Proposal ecoturistica Corporacion "Mano cambiada" whose objective is to promote the social and integral development of the inhabitants of the Colombian Pacific, to replicate to future in similar places of the Country.
JOSEFINA KLINGER, OP.Turismo del Pacifico, Colombia

Presentation - Josefina Klinger

Sub-group 3

Networking Strategy for the Development of Quality Assurance and Accreditation Policy in Higher Education: A comparative study between Kingdom of Bahrain and Egypt

Quality assurance and accreditation concept represents a new paradigm to reinforce higher education reform policies. This research aims to compare the networking strategies implemented between the National Authority for Quality Assurance and Accreditation and the different universities in the Kingdom of Bahrain and the Arab Republic of Egypt. Recent literature explains that the approach of policy networks is considered today as a principal stream of thought within the field of public policy analysis. Therefore, resorting to this framework of analysis makes it possible to approach differently the subject studied while trying to understand the interactions between all actors concerned.
Dr, Fathy El Desouky Mahmoud El Sayed NAGLAA, Associate Professor of Public Policy, Egypt and Kingdom of Bahrain, Sadat Academy for Management Sciences, Egypt and University of Bahrain, Bahrain

Presentation - Fathy El Desouky Mahmoud El Sayed NAGLAA

2BHAPPY AGENCY - Crafting Happiness for a Successful World

How would the world be if every child, every person, every professional, every company, every government, could have access to concrete information and solid tools to build their own happiness?
We are living in the golden age of the brain, the shift from information to knowledge society.
Neurosciences have revealed, in a detailed and fascinating way, how our brain works, thus providing to all disciplines of our knowledge, the essential information to produce research, studies and experiments, which have shown that happiness pays.
Happiness improves the health of people (-50% risk of cardiovascular disease), the performance of companies (+ 37% sales), the Educational and Social System (+11% better grades; ripple effect on generosity and cooperation).
We firmly believe that the "greatest happiness principle" (Word Happiness Report 2016) might be the necessary foundation of the new universal secular ethics and the practical tool, accessible to everyone in order to achieve a deep and positive change in the world.
To reach this aim, 2Bhappy Agency is committed to establish an international hub of experts, agents and broadcasters who, for various reasons, are already dealing with personal wellbeing and happiness, in order to make happiness itself a conscious choice, available to everyone, thanks to a trans-disciplinary method and effective tools for its proper application.
We want a Better World and we want to be the Agents of this change!
Mrs Giulia COMBA, Mrs Daniela i Ciaccio and Mrs Veruscka Gennari, Italy, 2Bhappy Agency, www.2bhappy.it

Presentation - 2BHappy

Comment on this article

pre-moderation

Warning, your message will only be displayed after it has been checked and approved.

Who are you?
  • [Log in]

To show your avatar with your message, register it first on gravatar.com (free et painless) and don’t forget to indicate your Email addresse here.

Enter your comment here
  • This form accepts SPIP shortcuts [->urls] {{bold}} {italics} <quotes> <code> and HTML code <q> <del> <ins>. To create paragraphs, just leave empty lines.

Add a document

Follow the comments: RSS 2.0 | Atom

Our Partners

See also